Écouter le changement

b_1_q_0_p_0

Me voila de retour dans mon univers secret, et magique. Un lieu hors du temps, sans fil d’actualité, sans article et sans plan. Les audacieux visiteurs y viennent pour une minutes, peuvent s’y perdre pour plusieurs jours. On raconte même que les soirs de pleine lune on les entends rire et danser en appelant les fées à revenir. Si vous en avez le courage je vous invite à une petit promenade dans le monde des fées, un monde éternelle qui change subtilement comme dans un rêve. A chaque fois que l’on vient s’y perdre, on découvre un nouveau chemin, un nouvel indice vers des galeries secrètes. Peut être trouverez vous tout des la première visite mais cela serait dommage.

Article mis en avant

Le retour des bas

La saison des bas est de retour, faut il s’en réjouir ou regretter le temps des jupes légères?

Dans tous les cas ceux qui savent compter pourront constater que tout n’est pas revenu sur les photos cachées.

 

 

 

Prendre le temps

L’avion a du retard et Eve s’agite sur son siège, mais bizarrement le temps ne me semble pas si long que cela.

Je lui envoie même des messages pour faire de cet instant un moment « magique » a vivre sur grand écran. Cette image pour illustrer ma demande, et la fée s’exécute.

La littérature et le cinéma ont un nom pour qualifier ce genre où la magie et rêve se mélangent.

Si vous trouvez le lien cette information vous ouvrira les portes de ce monde caché…

bonus: nouvelles photos dans la galerie cachée,

mais cette fois il faudra chercher la porte vers la galerie.

Retour dans la chambre

-Assaillez vous dans ce fauteuil

Je m’occupe de tout  Vous préférez rester derrière?

Alors peut être voulez vous me demander quelque chose?

Non pas tout de suite

Pas trop vite…

Un rêve éveillé

Il y a des jours où l’on est heureux de s’être levé, d’avoir laissé la brume du sommeil dans sont lit

Et profiter des occasions qui s’offrent a nous

a chaque seconde qui passent avoir le sourire aux lèvres

Attendre la suite avec impatience…

Le recit de Napo 3e partie

Cela fait quelques temps que nous avons cette suite mais pas de photos pour l’illustrer.

Eve regarde sa montre et lit 09h15. Elle attrape au vol son sac à main, passe la bandoulière sur son épaule et se saisit de ses clefs.

Elle traverse son appartement et ouvre la porte d’entrée. La lumière chaude et tamisée du couloir l’accueille. Elle ferme sa porte et machinalement vérifie que cette dernière est bien fermée.

Elle remonte le couloir mais pas vers la sortie de son immeuble. Aujourd’hui, elle passe récupérer Vanessa à son appartement. Après ce repas au combien mémorable, elles ont décidé de se faire une journée ensemble. Une sortie shopping entre fille.

Arrivée au bout du couloir, elle appelle l’ascenseur.

Eve repense aussitôt à ce fameux repas qui a déclenché tant de chose. Elle repense à la vision sur le sexe de son amie, et surtout, oui, surtout au goût si sucré de la moiteur de Vanessa. Cette seule pensée suffit pour mouiller presque instantanément le sexe d’Eve.

Depuis plus de vingt ans qu’elle est avec Adam, elle n’avait jamais eu de telles pensées mais ce repas a fait sauter bien des barrières psychologiques.

Après ce repas, ils avaient eu une grande discussion. Elle avait expliqué tous ce qui s’était passé avec Vanessa. Leurs exhibitions réciproques, l’épisode de la salle de bain et l’audace d’Eve de « goûter » à son amie et surtout le fait que Vanessa l’avait bien vue lors de la séance photo sur la terrasse.

Adam et Eve ne se cachent absolument rien et Eve avait fini par avouer après une longue soirée d’interrogation, de caresses et de baisers tendres et appuyés, qu’elle était troublée par Vanessa. Pour la première fois de sa vie, elle envisageait que peut-être, dans certaines circonstances particulières, elle pourrait avoir de façon très hypothétique une relation avec une femme.

Adam ne s’était pas montré jaloux et n’avait pas fait une crise. Il avait remarqué les regards échangés entre Eve et Vanessa, mais il avait également remarqué les regards très appuyés de Philippe sur les jambes et la poitrine de sa femme.

Adam avait lui aussi avoué une chose à Eve. Lorsqu’elle s’était penchée dans le réfrigérateur pour ranger la bouteille de champagne et qu’elle avait exposé son intimité à leurs invités, il avait eu une forte érection. Il trouvait sa femme si belle, si excitante, que la voir ainsi exposé aux yeux de Vanessa et Philippe l’avait profondément troublé.

Eve en était là de ses pensées lorsque son téléphone émit la petite sonnerie pour annoncer l’arrivée d’un sms.

Elle se saisit de l’appareil et lu le sms d’Adam

« C’est le grand jour… »

Elle tapota rapidement sur l’écran pour répondre en feignant l’ignorance

« Oui, je fais ma sortie shopping avec Vanessa »

« Je te parle pas du shopping et du fait que la carte bleue va chauffer mais de ce qui risque de se passer entre toi et Vanessa aujourd’hui »

Eve réfléchit quelques instants avant de répondre. Adam lui avait dit qu’il n’était pas contre le fait qu’elle puisse avoir une « aventure » avec Vanessa et qu’il lui laissait la liberté de ce petit coup de canif au contrat de fidélité qu’ils avaient passé ensemble voilà plus de vingt ans à la condition qu’il ne soit pas tenu dans l’ignorance et qu’elle soit honnête sur ces sentiments.

Eve eu un petit rictus. Décidément les hommes étaient bien tous pareil. Ils fantasmaient tous sur deux femmes entre elles…

« Peut-être…qui sait. Mais tu oublies un petit détail mon amour…Vanessa ne sera peut être pas intéressée »

« ça, j’en doute fort. Vue l’audace qu’elle a eu avec toi, je suis près à miser qu’elle craquera facilement ».

« on verra, je te tiens au courant, bisous »

L’ascenseur arrive et Eve rentre dans la cabine. Elle appuie sur l’étage de Vanessa pour faire grimper l’ascenseur de trois niveaux.

A la fermeture des portes, Eve en profite pour se regarder dans les grands miroirs qui habillent l’intérieur de la cabine.

Pour l’occasion elle a revêtu une de ces petites robes préférées. La petite robe noire avec des carreaux gris et blancs. De plus, elle offre l’avantage d’avoir des boutons sur tout le devant. Elle s’arrête à mi-cuisse et en fonction du nombre de boutons ouverts ou fermés, elle peut devenir diablement indécente.

Pour l’instant ils sont tous fermés, mais elle se dit qu’ils ne vont très certainement pas le rester toute la journée. Eve repense à toutes les exhibitions, photos et vidéo qu’elle a fait avec cette robe. La montée d’un escalier en colimaçon, un strip-tease avec Adam assit sur un fauteuil, des photos à profusions dans les rues de différentes villes et magasins…

Pour les dessous, elle n’a pas mis de soutien gorge et pour le bas, elle frissonne à la bonne blague qu’elle a faite à Vanessa. Ses jambes sont recouvertes de fins bas dim-up et ses pieds se sont glissés dans une paire d’escarpin avec un talon moyen.

Lorsque les portes s’ouvrent, Eve tourne sur la gauche et remonte le couloir. A l’intersection, elle passe sur la droite et remonte un autre couloir jusqu’à la porte de son amie.

Elle sonne et attend juste quelques instants. Elle entend le bruit de talons derrière la porte qui s’ouvre sur Vanessa. Cette dernière tout sourire fait signe à Eve de rentrer et lui fait la bise. Eve se dirige vers le salon et a juste le temps de jeter un coup d’œil à la tenue de son amie. Vanessa porte un chemisier blanc, un pantalon en toile claire et des chaussures à talons. Eve est un peu déçue et avait imaginé que Vanessa aurait porté une tenue un peu plus sexy. Peut être qu’elle voulait envoyer un signal à Eve…

Arrivée dans le salon, Vanessa lance :

« Je te laisse quelques instants je n’ai pas fini de me préparer »

Eve lui sourit à son tour et lui dit qu’il n’y avait aucun problème et qu’elles avaient tout le temps aujourd’hui.

Vanessa prend le chemin de la salle de bain et Eve pose son sac sur la table du salon. Elle fait quelques pas vers la baie vitrée, pousse légèrement le rideau diaphane et regarde pour essayer de voir sa propre terrasse. Sur cette aile de l’immeuble, les appartements comme ceux de Vanessa n’ont pas de terrasse mais juste un petit bacon large de moins d’un mètre. Elle tourne son visage vers le bas et repère facilement sa terrasse. Effectivement la vue est plutôt bien dégagée et Vanessa n’a rien dû rater de la séance photo.

Eve sourit intérieurement et se dit qu’elle est exactement là ou Vanessa a joué les voyeuse et commencé à se caresser, gagnée par l’excitation. Elle tourne la tête et voit le fauteuil ou Vanessa en reculant s’était assise pour finir sa masturbation…

Le sexe d’Eve s’humidifie encore un peu.

Eve en est là de ses pensées lorsque son amie revient dans le salon et lance toute guillerette

« C’est bon je suis prête… »

Eve se retourne et peut mieux regarder Vanessa.

Elle porte bien un chemisier blanc mais pas du tout transparent. On peut à peine distinguer les contours des bretelles au niveau des épaules. Pour le bas, elle a bien un pantalon claire, assez moulant.

Eve lance à son tour.

« Ces vêtement sont très beaux mais tu ne penses pas avoir trop chaud en pantalon…tu devrais faire comme moi et mettre une robe. En plus, on va faire des essayages toute la journée, et je te parle d’expérience, ce n’est pas facile dans une cabine étroite d’enlever et de remettre très souvent un pantalon moulant… »

« Tu crois…je n’avais pas pensé au côté pratique…mais tu as peut-être raison. Je file me changer, je n’en est pas pour longtemps. »

Eve se dit qu’elle peut essayer de voir dans quel état d’esprit est son amie et si elle est aussi joueuse que l’autre jour.

« Je t’accompagne, si ça ne te dérange pas…tu me fais voir ta garde robe ? »

« Oui bien sur vient… »

Eve suit son amie jusque dans sa chambre. Vanessa ouvre la porte de son dressing qui peut faire envie à beaucoup de femme. Il n’est pas très large mais tout en longueur. Eve voit une profusion de vêtement de tout style.

Vanessa passe en revu les cintres supportant ses robes et s’arrête sur une. Elle la décroche et la tient à sa hauteur pour la présenter à Eve.

« Tiens, celle là devrait faire l’affaire »

« Oui elle est jolie mais le tissu me semble assez épais non…tu n’as rien de plus léger ? »

« Si bien sur, attend, celle là ira mieux »

Vanessa repose sa robe et se saisit d’une autre accrochée un peu plus loin.

« Et celle là ? »

Eve examine la robe et se dit qu’elle doit bien mieux aller.

« Oui, elle a l’air pas mal »

Elles sortent du dressing et se retrouvent dans la chambre à coucher. Vanessa porte la robe à sa hauteur et se regarde dans le grand miroir des portes du dressing.

Eve en profite aussi pour mieux détailler cette robe. Elle est dans des tons pastel avec des manches courtes et pour la longueur elle doit être comme celle d’Eve et s’arrêter à mi-cuisse. Elle semble assez moulante sur le haut du corps et plus souple voir même très légère pour la partie basse.

Eve lance :  « Tu as raison elle est pas mal…tu l’essaies… »

Vanessa regarde Eve et lui répond :  « D’accord »

Elle reste sans bouger quelques instants en attente, comme pour signifier à son amie si elle peut sortir.

Eve comprend la situation mais veut commencer à jouer avec Vanessa.

« C’est bon, tu peux l’essayer devant moi… on c’est déjà vu beaucoup moins habillée…non ? »

Vanessa de répondre un peu gênée : « A ce propos, je dois t’avouer quelque chose…pour l’autre jour, je ne sais pas ce qui m’a pris. D’habitude je suis beaucoup moins extravertie… Je me fais encore rougir en repensant à ce que j’ai fais avec toi ».

« Mais non voyons, ce n’est rien je t’assure. En tout cas moi, je peux te dire que je ne regrette rien et que cela m’a fait découvrir une nouvelle facette de moi-même. C’était la première fois que je goûtais à une autre femme et ça m’a bien plu… »

Vanessa pose sa robe sur le lit et commence alors à défaire les boutons de son chemisier. Si elle retire les premiers boutons en regardant Eve, pour les derniers, elle baisse la tête comme une petite fille et rougit légèrement. Arrivée en bas, elle retire les pans de son chemisier de son pantalon et l’enlève pour le poser à côté de la robe. Elle s’attaque ensuite à la fermeture éclair de son pantalon, pose ses mains au niveau de la taille et se tortille pour l’enlever. Elle fait tous ces gestes sous le regard d’Eve qui visiblement ne perd pas une miette du spectacle.

Eve peut pour la première fois détailler le corps de son amie. Elle est vraiment bien faite. Elle a des seins un peu plus gros que les siens et les voit parfaitement moulés dans son soutien gorge blanc en dentelle. La demie partie basse est opaque mais la demie partie haute du soutien gorge est en voile transparent et on peut presque voir la pointe de ces seins.

Pour le bas, Vanessa porte un tanga assorti à son haut. Le devant est assez transparent et permet de voir une partie de la pilosité de Vanessa. Un très joli petit ticket de métro.

Vanessa reprend la robe et commence à ouvrir les boutons. Comme celle d’Eve, elle est entièrement boutonnée sur le devant. Après l’avoir ouverte, elle l’enfile comme une chemise et commence à la reboutonner.

Eve peut voir que cette robe est un peu plus longue que la sienne et qu’elle s’arrête environ dix centimètres au dessus du genou.

Vanessa la referme mais laisse un bouton ouvert en bas et un en haut. Ainsi fermée, elle reste malgré tout très décente.

Vanessa regarde de nouveau Eve dans les yeux écarte légèrement les bras de son corps et tourne sur elle-même comme une ballerine.

« Voilà… alors t’en penses quoi ? »

Eve a immédiatement remarqué que le bas est vraiment très léger et que ce simple tour sur elle-même a soulevé la robe assez haut sur les jambes de Vanessa. Elle aurait presque pu voir son tanga.

« Parfait, elle de va très bien »

« En route, c’est parti pour une journée de shoping »

Elles regagnent le salon et attrapent leurs sacs.

Vanessa lance alors :

« Au fait Eve. Tu n’as rien oublié ?… »

« Quoi ? »

« Tu ne devais pas me rapporter quelques chose aujourd’hui ? »

Eve fait semblant de ne pas comprendre et répond.

« Ah oui, c’est vrais. Si tu fais bien référence à ton petit string, oui je l’ai rapporté. »

Vanessa tend la main :  «  Tu me le rend, je dois t’avouer que c’est un de mes préférés . Je l’aime beaucoup et il est très confortable ce qui n’est pas vrais de tout les strings ».

Eve renchérit : « Oui c’est vrais, il est très beau et très confortable. La preuve, je le porte »

Eve attrape le bas de sa robe et la relève jusqu’à sa taille. Vanessa ouvre la bouche stupéfaite.

« Non c’est pas vrais ».

« Si tu veux je te le rend tout de suite mais j’aurais les fesses à l’air tout le reste de la journée »

Vanessa sourit et répond : « Tu peux le garder pour la journée mais tu me le rend ce soir »

« Ok »

« c’est parti… »

Sur la terrasse

Poursuivre les photos sur la terrasse

Malheureusement la transparence n’est pas au rendez vous;, il faut donc aider le photographe 🙂

 

 

Vous savez que les fées aiment la nature, comme tous ceux qui vivent en communion avec elle. Pour lui prouver votre connaissance de dame nature, il faudra trouver le nom de la fleur jaune derrière elle.

La suite des photos prisent sur la terrasse ici.

Vsc

Il y a des jours pleins de surprises, mais peut on parler de surprise quand cela arrive un vendredi. Eve m’a envoyée cette photo en SMS.

Mais ou donc a t elle pris cette photo ?

Un VSC peut en cacher un autre, pour ceux qui trouveront l’objet qui est derriere elle.

C’est le lien de ce vsc caché.

Nous répondrons a une question par personne jusqu’à ce que le mot soit trouvé.

Est ce que le schmilblick est il…?

 

Retour en arrière

Il y a des effeuillages qui se moquent de la chronologie

Vous savez peut être comment cela va finir

Est ce une raison pour jeter aux oubliettes ces instants photographiques?

Et qui peut dire qu’il n’y aura pas de nouvelles surprises.

la pin up du lundi

Ah désolé la librairie était fermé le lundi, maintenant tout est rentré dans l’ordre.

Grace a la librairie de livre érotique »galapanor » qui nous offre l’accès a cette vidéo

voici le temps de la pin up 2.0

Retour en haut ↑