histoire entre voisins

Nous avons fait une pause avec la série voisin/voisine, mais il nous faut y revenir. Car un autre auteur nous a envoyé sa prose. Merci Zigautop pour ce récit.

J’attends ce soir mon voisin voyeur, pas de meuble à bouger juste un dîner pour le remercier. C’est sa sérénité qui m’a séduite lors de sa première visite. Il observait, il souriait. Ce jour-là, je l’ai idolâtré, j’ai été subjuguée par cet homme. Je me suis surprise à le désirer.

La sonnette retentit, si c’est lui, il est en avance. Je l’accueille à l’entrée, et lui indique que j’ai encore à faire en cuisine. Très à l’aise, il me suit, je sens son regard sur mes jambes et cette mini vraiment mini.


J’avais mis une bonne musique lounge, une de celle qui habituellement me donne envie de danser.
Arrivée dans la pièce, je me retourne et me hisse sur la pointe des pieds pour lui faire un tendre bisou, lui disant que c’est adorable d’avoir accepté mon invitation.
Il reste très silencieux et l’expression dans ses yeux m’interpelle.
J’aurai bien enlevé la bride de mes hauts talons qui ont martyrisé mes pieds tout la journée. Néanmoins je les adore, ils me rendent sexy, j’ai renoncé à mettre une paire de bas sous ma mini, tellement elle est courte. Pourtant j’adore en porter et cela entretient ma libido de percevoir le regard des hommes quand je passe près d’eux.
J’étais dans mes pensées, je ne l’ai pas entendu se déplacer et venir près de moi. D’une voix grave et sensuelle, il me dit de garder mes chaussures. Je ronchonne, lui expliquant que ce n’est pas lui qui les porte depuis 12 h maintenant. Mais il me saisit la main délicatement et fermement me fait prendre appui contre le four. Je suis étonnée, déstabilisée. Il saisit la bouteille de vin posée sur le plan de travail et me sert un verre de vin sur la table près de moi et m’encourage à en boire.

J’obéis, je ne comprends rien de ce qui se passe, suis-je si envoûtée ? C’est à ce moment qu’il s’accroupit et glisse ses mains le long de mes jambes, puis les fait remonter assez haut, il joue avec les bords de ma mini, la relève un peu et m’embrasse le haut des cuisses. Je sens le vin qui me réchauffe et surtout je sens une chaleur irradier mon ventre. Ses mains empoignent mes fesses, je sens son souffle en l’absence de sous vêtement. Je passe une main dans ses cheveux, tirant un peu dessus pour qu’il remonte vers moi. Mais il enlève ma main et la pose sur le plan de travail. De sa main libre, il relève encore plus ma mini et je le sens rapprocher son visage de mon abricot.

Je sens mon corps réagir avec surprise et envie sa témérité. Sa main pétrit fermement ma fesse gauche, ses doigts longs s’aventurent. Je remets une main dans ses cheveux pour le presser contre moi mais il me donne un claque sur la fesse, émet un grognement désapprobateur, prend encore plus fermement ma main et me fait clairement comprendre que je dois la laisser sur le plan. Stupéfaite, j’hésite entre le repousser et profiter de l’excitation grandissante que provoque chez moi sa hardiesse. Les secondes d’après, tandis que je réfléchis encore aux alternatives. Je ressens encore le picotement de sa fessée mais bien moins que la moiteur de mon corps.

Mon excitation encore grandissante, je commence à bouger, à le questionner, à vouloir reprendre en main la situation. Il se lève alors soudainement, me retourne cette fois-ci contre la table, appuie sur mon dos pour me faire pencher en avant et me maintient ainsi d’une main ferme entre mes omoplates.
Je réalise que mon bassin est basculé sur la table et que de là où il est, il a une vue parfaite sur ma croupe.

Aux bruits que je perçois je comprends qu’il se déshabille. Il se bascule sur moi et m’embrasse d’un chapelet de bisous tendres le long de ma colonne vertébrale. Son autre main, s’aventure, je me cambre un peu plus pour faciliter l’accès. Il fait des va-et-vient lents et appuyés, laissant glisser son autre main de mes fesses à ma nuque. Des frissons me parcourent, ma respiration est plus haletante.

Je geins et lui demande de me prendre. Je reçois aussitôt une tape ferme sur les fesses et pour la première fois depuis le début de la soirée jeu, je l’entends m’ordonner de me taire, que le maitre du jeu ce soir c’est lui, mais qu’il n’a pas dit son dernier mot et que toute manifestation de prise de contrôle de ma part ne fera que retarder le moment où je pourrai voguer vers le plaisir.
Je l’attends, je boue de ne pas pouvoir répondre, bouger et le forcer à me prendre ici et maintenant, je me sens complètement à sa merci. Et tandis que je suis dans mes pensées à trouver un subterfuge, il vient enfin avec force. Une part de moi a très envie de résister à la fois pour jouer, pour en profiter encore un peu plus et pour ne pas me soumettre. Et en même temps, les sensations dans mon corps sont très envahissantes, j’ai chaud. Puis il me raconte qu’il a bien compris à quoi je jouais mais que ce soir, il gagnera. Il ne lâchera rien et tant que je ne l’aurai pas supplié d’arrêter. Il me demande de me caresser les seins par dessus mon chemisier noir transparent, de les enserrer, d’imaginer ses lèvres qui en pincent le bout, pendant que je me fais obéissante.

C’est alors que je sens une vague de plaisir déferler en moi, elle rend mes jambes flageolantes, je pince et tire sur le bout de mes seins, je crie mon plaisir et son nom. il me remercie d’avoir enfin cédé. La victoire est si bonne quand elle est partagée.

7 commentaires sur “histoire entre voisins

Ajouter un commentaire

  1. Record de chaleurs atteint ici aussi !
    La tenue d’Eve est parfaite…
    Merci à elle de s’être prêtée au jeu, à Adam pour les photos et à Zigautop d’avoir fourni un bon (pré)texte pour que tout le monde puisse se régaler.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑