Récit de Napo suite

2ème partie
Arrivée à côté de la table basse, Eve pose les deux plateaux et s’assoie à côté d’Adam.
Elle reste sur le bord du fauteuil et serre ses jambes pour ne plus rien dévoiler.


Comme après un coup de folie, elle se demande si elle a bien fait et où ce nouveau pas allait la conduire…elle et Adam.
Le silence ne dure que quelques instants et la conversation entre Philippe et Adam repend de plus belle mais cette fois, Eve remarque le regard que Philippe porte à plusieurs reprises sur ses jambes.
Avec l’expérience qu’elle a acquise avec Adam et les multiples prises de photos qu’ils ont déjà fait tous les deux, dans tous les lieux possibles et imaginables, Eve sait à tous les coups ce qu’elle fait voir et à qui elle le fait voir. A cet instant, Philippe peut voir la quasi-totalité de ses jambes mais rien de plus.
Eve se tourne vers Vanessa et engage la conversation :
« C’est une nouvelle robe Vanessa, je ne te l’avait jamais vu porter avant »
« Oui, c’est vrais, je l’ai acheté la semaine dernière et c’est la première fois que je la porte »
« Elle te va vraiment bien et te met particulièrement en valeur »
« Merci beaucoup »
Vanessa rosit légèrement et prend son verre pour boire un peu et garder une certaine contenance.
« Remarque… » renchérit Vanessa, « Ta jupe n’a rien à envier à la mienne…je dois reconnaître qu’elle est assez sexy »
« Oui, mais je te rassure je ne la porte pas tous les jours et c’est surtout pour rester à la maison et être confortable…sans contrainte… »
Eve a envie de jouer et la partie est lancée. Elle écarte ses jambes juste ce qu’il faut pour que Vanessa puisse voir son pubis et sa petite toison à la mode ticket de métro. Ses jambes sont justes dans l’alignement de Vanessa et elle seule peut la voir.


Vanessa baisse son regard sur la fourche des jambes d’Eve et voit son intimité, sa toison et le début des lèvres dégagées. Elle relève immédiatement son regard et croise celui d’Eve qui affiche un léger rictus.
Vanessa rougit instantanément telle une jeune enfant prise en faute. Alors qu’elle n’est plus une oie blanche et loin s’en vaut, elle a l’impression d’être une gamine.
Elle porte à nouveau son verre à sa bouche mais la main légèrement tremblante fait tomber quelques gouttes sur le haut de sa robe.
Elle laisse échapper un juron et prend une serviette en papier pour s’essuyer au niveau de la poitrine.
Eve se lève et lui dit de la suivre jusqu’à la salle de bain pour nettoyer la tache avant qu’elle ne sèche et fasse une marque.
Vanessa se lève à son tour et suis son amie. Arrivée dans la salle de bain, Eve ouvre l’eau du lavabo et sort une serviette du placard.
« Tiens, rince la tâche et essuie le plus gros…on séchera la reste avec le sèche cheveux. »
« Merci, Eve…c’est pas possible, j’en rate pas une »
« C’est rien du tout, ça m’arrive aussi d’être maladroite tu sais. Tu veux que je te laisse tranquille ou tu veux un coup de main ».
« Je suis pas contre un coup de main »
Vanessa prend le gant que Eve lui tend, le mouille sous l’eau et lave énergiquement la tache.
Elle s’y prend à plusieurs reprises pour être sûr de bien la nettoyer et se regarde dans le miroir au dessus du lavabo. Elle enlève le gant et en le reposant voit que sa robe colle à sa poitrine au niveau de son sein gauche et que la pointe de son sein est parfaitement visible.
Eve voyant son amie un peu gênée essaie de détendre l’atmosphère et lui dit sur le ton de la plaisanterie :
« Comme ça, tu pourrais t’inscrire à un concours de miss tee-shirt mouillé »
Vanessa se détend et répond
« Oui mais je ne serai qu’une demie miss, parce que je n’ai qu’un sein de mouillé »
Les deux amies rient à cette remarque et Vanessa récupère la serviette et commence à frotter sa poitrine.
Sans réfléchir et d’un coup elle lance à Eve :
« Je dois te dire quelques chose…tout à l’heure lorsque tu t’es penchée dans le frigo pour ranger la bouteille… et bien…ta robe est remontée assez haut et… »
Vanessa hésite, les mots n’arrivent pas à sortir de sa bouche.
« j’ai vu que tu n’avais pas mis de culotte et j’ai très nettement vu les lèvres de ton sexe »
Vanessa n’a jamais été aussi rouge de toute sa vie. Elle-même ne comprend pas pourquoi elle a fait cet aveu à son amie.
Eve lui répond alors d’un air surpris : « Ah bon, …mince je sais que cette jupe et courte mais je ne pensais pas qu’elle le soit à ce niveau…j’espère que je ne t’ai pas choquée »
« Non, non mais je dois reconnaître que j’ai été très surprise. C’est assez osé de ne rien porter sous une robe aussi courte »
« Ecoute Vanessa, je ne le fais pas souvent mais de temps en temps j’avoue que j’aime bien me sentir totalement libre et sans contrainte et être nue sous mes vêtements me fait une sensation de liberté incroyable…en plus, lorsque Adam le sait je peux t’avouer que ça le met dans un état d’excitation et après c’est un festival pour les sens. Mais dis moi Vanessa, toi aussi tu te passes de sous vêtement…aujourd’hui, tu n’as pas de soutien-gorge… »
« Oui c’est vrai mais je ne pouvais pas en mettre avec cette robe dos nu….cela aurait vraiment été laid d’avoir la dentelle de mon soutien gorge en travers de mon dos. Mais j’ai un sous vêtement pour le bas »
« Oui j’ai vu, même s’il est très fin, on voit l’élastique d’un string sur la partie moulante de ta robe au niveau des hanches…moi personnellement je trouve ça très disgracieux, c’est aussi pour cela que je ne porte aucun sous vêtement avec une robe moulante…je déteste les marques ».
Vanessa se regarde de nouveau dans le miroir. Si la pointe de son sein gauche est visible parce que sa robe est mouillée, elle peut maintenant deviner la pointe de son sein droit qui commence lui aussi à vouloir se montrer mais pour une autre raison… elle sent une douce chaleur la parcourir de son bas ventre jusqu’à sa poitrine.
Eve a remarqué le début d’excitation de son amie mais ne fait aucune remarque. Elle ne veut pas la troubler plus qu’elle ne l’est.
Eve branche le sèche cheveux et l’allume en réglant le débit et la chaleur sur le minimum pendant que son amie tend la partie mouillée de sa robe entre ses doigts.
Le souffle chaud sur sa poitrine n’aide pas Vanessa à se calmer…bien au contraire.
Eve tente alors un coup de poker…sa passe ou sa casse. Avec tout l’aplomb dont elle sait faire preuve elle regarde Vanessa droit dans les yeux et lui dit :
« Je sais que tu es au courant »
Vanessa parait étonné et répond :
« Je sais quoi ? »
« Je sais que tu es au courant pour Adam et moi…nos petites séances photos sur la terrasse… je t’ai vu nous regarder l’autre jour »
Vanessa resta bouche bée le rouge lui montant instantanément au visage. Comment c’était possible, comment est-elle au courant, elle n’avait pas bougé derrière les rideaux, restant comme une statue pour ne pas se faire remarquer.
« je ne comprends pas ce que tu dis »
« Oh si tu comprends très bien, je te dis que je t’ai vu, tu essayais d’être la plus discrète possible mais je t’ai vu… »
Vanessa se sent piégée et à quoi bon nier l’évidence puisque Eve l’avait vue.
« Oui c’est vrais de t’ai vu avec Adam faire votre séance photo, pourtant j’étais sûr d’avoir été très discrète »
Eve laisse un sourie éclairé son visage et de répondre :
« Tu l’as été puisque je ne t’ai pas vu, je viens de te faire le bluff du siècle…mais maintenant je sais que c’est toi. Adam est moi avons vu les rideaux bouger mais on ne savait pas si s’était toi ou Philippe ou même les deux qui nous regardaient…maintenant je sais…merci pour l’info ».
Vanessa se fendit d’un petit sourire également :
« Rappel moi de ne jamais jouer au poker avec toi ou alors je vais finir sans un sous et toute nue »
« Toute nue peut-être pas, mais commence par enlever ce string disgracieux …ça serait déjà un bon début. Tu étais toute seule ou Philippe était lui aussi présent ? »
« Non j’étais toute seule »
« Tu lui as dis »
« Non je l’ai gardé pour moi »
« Et…qu’as-tu ressenti en me voyant ainsi exposé ? »
Vanessa baisse les yeux et n’ose pas répondre à cette question pour le moins très indiscrète.
Eve insiste :
« Allez dis le moi, on est entre femmes, on peut se faire des confidences… »
Vanessa relève la tête et regarde à son tour Eve droit dans les yeux :
« Je dois reconnaître au début que j’étais super gênée mais je n’ai pas pu détourner mon regard, je t’ai vu prendre toutes ces poses et à la fin lorsque tu t’ai mises complètement nue…et bien…je dois reconnaître que j’étais excitée »
« Excitée comment ? »
« Très excitée »
« Qu’as-tu fais ensuite ? »
Vanessa est très intimidée de faire de telle confidence mais c’est comme si elle n’avait plus le contrôle de son corps et s’entend répondre :
« Je me suis caressée »
« Après la séance photo tu es allée te caresser ? »
« …j’avais commencé pendant la séance et je me suis finie à la fin… Lorsque vous êtes rentrés, j’ai juste fait un pas en arrière, je suis tombé sur le fauteuil dans le salon et je me suis caressée jusqu’au bout…jusqu’à la jouissance ».
Eve affiche toujours un petit sourire au coin des lèvres :
« Tu vois…c’est pas très compliqué de s’avouer ses petits penchants. Moi j’aime bien être sans sous-vêtement et toi, tu aimes te caresser en regardant les femmes sans sous-vêtement…on pourrait faire un duo »
La tache avait disparue et la robe était de nouveau sèche. Eve arrête le sèche cheveux et le range de nouveau dans le tiroir de la commode.
« Je te laisse finir…on t’attend au salon »
Vanessa reste plantée dans la salle de bain un court instant et se regarde une nouvelle fois dans le miroir. Elle est de nouveau excité…comment s’est possible de se mettre dans de telle état. Elle passe lentement ses mains sur ses seins et sent les pointes vouloir traverser le tissu. Ses mains se déplacent vers le bas, sur son ventre et s’écartent vers ses hanches. Elle sent l’élastique de son string et en un éclair elle prend sa décision, ses mains passent sous sa robe et tirent vers le bas son string noirs en dentelle. Elle rabaisse sa jupe pour bien la remettre en place et regarde au bout de sa main droite ce petit bout de tissu. Comment va-t-elle faire ? Elle n’a pas de sac pour le cacher, où va-t-elle le mettre ? Elle ne peut pas revenir dans le salon avec son string à la main. Un instant elle pense à le remettre en place mais…non.
Elle regarde autour d’elle et voit le panier à linge sale à côté du lavabo. Elle ouvre le couvercle et le pose dessus.
Elle sort de la pièce et rejoint le salon. Elle remarque Eve dans la cuisine ouverte donnant sur le salon et va la rejoindre.
Eve lui sourit et jette un rapide coup d’œil à sa robe. Elle ne voit plus la trace de l’élastique. Elle sourit encore plus et se penche vers son amie pour lui murmurer à l’oreille :
« Où l’as-tu mis ? »
« Dans ton panier à linge sale…on est venus sans aucun sac et ma robe n’a pas de poche, il fallait bien que je le mette quelque part »
Eve sourit encore plus et rajoute :
« Je te le rapporterais un autre jour…ça fera une occasion de se revoir ».
Elle jette un rapide cour d’œil à Adam et Philippe qui sont visiblement pris dans une grande discussion et ne font aucunement attention à leurs femmes.
Eve passe alors rapidement derrière Vanessa, pose ses mains au niveau des hanches de son amie et tire vers le haut pour remonter la robe sur environ dix centimètres et lui chuchote à l’oreille
« Comme ça, elle est bien plus intéressante tu ne crois pas ? »
Vanessa sursaute et plaque ses mains sur celle d’Eve et lui chuchote en retour
« T’es folle qu’es ce que tu fais ? »
Elle essaie de rabaisser sa robe mais Eve la maintient fermement. Leurs mouvements au niveau du bassin sont cachés par les éléments qui séparent la cuisine du salon mais le haut de leurs corps reste visible.
Vanessa jette un regard à leurs maris mais ces derniers ne semblent s’être rendus compte de rien.
Eve maintient Vanessa est insiste :
« Fait moi confiance, tu ne le regretteras pas »
Vanessa retire ses mains et Eve fait de même. Sa jupe qui à l’origine s’arrêtait à mi-cuisse remonte d’environ dix centimètres et en montre bien plus.
« On va finir cet apéro, tu viens Vanessa ? »
Eve et Vanessa se dirigent vers le salon et reprennent leur place respective.
Vanessa en s’asseyant remarque immédiatement que sa jupe remonte un peu plus et est maintenant à la limite de l’indécence même si elle n’est pas plus courte que celle d’Eve.
Elle garde ses genoux bien serrés et tout le monde se saisit de son verre pour trinquer tous ensembles.


Philippe regarde son épouse et lui dit :
« La tache a disparu tu vois ce n’était pas si grave »
Il laisse son regard se poser également sur les jambes de sa femme et voit que sa robe et bien remontée…Un petit sourire se lit sur son visage et il se demande ce qui a rendu sa femme si audacieuse.
Eve et Vanessa se regardent et un rire éclate entre les deux complices d’un jour.
Adam enchaîne :
« Et bien, vous êtes bien joyeuses aujourd’hui, j’espère que vous ne riez pas à nos dépends… »
« Non non » répond Eve, « c’est un truc de filles, vous ne pouvez pas comprendre »
Les discussions reprennent de bons cœurs et Philippe et Adam reprennent leur discussion animée.
Eve et Vanessa se font de nouveau face et leurs jambes sont orientées dans la direction de l’autre.
Eve écarte de nouveau ses jambes juste ce qui faut pour permettre à Vanessa de profiter de la vue et cette dernière ne rate rien de la scène en jetant de rapides et réguliers coups d’œil sur l’intimité d’Eve.
Eve place sa main droite sur son genou en pliant les doigts sauf l’index et le majeur et les écarte de façon discrète pour signifier à sa vis-à-vis qu’elle aussi voudrait profiter de la vue.
Vanessa desserre ses jambes mais trop peu pour permettre à Eve de voir quoi que ce soit.
Eve insiste et écarte encore plus ses doigts.
Vanessa rosit et écarte un peu plus ses jambes. Elle est très intimidée et c’est la première fois qu’elle s’exhibe de la sorte.
Eve affiche un sourire et fait merci en silence à Vanessa. A son tour elle a une vue dégagée sur le sexe de son amie. Sa toison est légèrement plus fournie que celle d’Eve, taillé en un petit triangle au dessus des lèvres de son sexe légèrement entres ouvertes et visiblement luisantes. Pas de doute possible, Vanessa est excitée par la situation et pas qu’un peu. Elle se lève d’un coup et s’excuse et dis tout bas à l’oreille d’Eve qu’elle va aux toilettes.
Vanessa marche d’un pas rapide et décidé. Eve se lève à son tour et se dirige vers la cuisine.
Quelques minutes s’écoulent et Vanessa réapparaît et se rapproche d’Eve.
Eve lui demande :
« Ça va mieux »
« Oui…j’en pouvais plus et j’ai du aller aux toilettes parce que j’étais tellement excitée qu’il fallait absolument que je m’essuie. J’avais l’impression que j’allais couler sur ton fauteuil. J’en ai profité pour me caresser un peu et me soulager. »
« T’es une sacrée coquine…tu t’en rend compte…et alors ça t’as plu »
« Oui beaucoup…tu veux me goûter… »
C’est au tour d’Eve de rougir comme une débutante
« Pardon… ? qu’as-tu dis ? »
Vanessa bombe le torse et semble elle aussi très contente de surprendre Eve par son audace :
« Lorsque j’ai fini, dans les toilettes je me suis essuyée le sexe et les mains sauf un doigt…mon index droit. »
Elle montre alors très discrètement sa main droite paume vers le haut et la première phalange de l’index est visiblement très luisante.
« Moi aussi je sais faire preuve d’audace…alors tu veux me goûter ?… »
Eve jette un coup d’œil rapide aux hommes…Elle se tourne vers son amie pour que ces messieurs ne puissent voir que son dos et attrape le doigt de Vanessa et le porte à sa bouche.
Eve n’a jamais fait cela jusqu’à ce jour. Pour le première fois de sa vie elle va goûter une autre femme. Le doigt est à la hauteur de sa bouche, elle respire ce doux parfum et fait rentrer ce doigt entre ses lèvres. Elle pose très légèrement le doigt sur sa lèvre inférieure et étale un peu de cette humidité sur sa lèvre. Elle sort sa langue et nettoie ce qui reste du doigt de son amie. Elle repose cette main et toujours avec le rouge aux joues se retourne vers les deux hommes et dit.
« A table le repas est servi »

18 commentaires sur “Récit de Napo suite

Ajouter un commentaire

  1. Bravo et merci beaucoup à Napo pour ce magnifique récit, en espérant une suite avec ces deux nouvelles copines. Que va-t-il se passé quand Eve rapporteras son petit string a Vanessa, mystère.

    J'aime

  2. Bon, c’est unanime, 1. C’est haletant
    2. C’est toujours excitant. Heureusement que je n’avais pas de culotte (moi là c’est tljsc) sinon j’aurais dû la changer
    3. Le poids des mots c’est bien mais le choc des photos c’est bien aussi…
    4. Et ça reste de bon goût et bien écrit…
    vivement la suite….

    J'aime

    1. Je suis très content que ce récit vous ai plu…
      Alors comme ça, il y avait de l’humidité dans l’air… …enfin dans l’air, façon de parler.

      J'aime

  3. whaou !!
    bravo, nous allons de surprises en surprises. Les différentes scènes sont bien décrites et s’imaginent facilement. La chaleur monte et pas seulement à cause de la canicule. Encore bravo pour ce récit, hâte de lire la suite.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑