A votre service

Eve sait très bien recevoir, elle est toujours très prévenante avec ses invités et a toujours une attention personnel pour chacun.

Vous prendrez bien une petite douceur?

Pour en voir plus, a vous de nous surprendre. Les deux plus belles participations recevront une photo censurée exclusive.

15 commentaires sur “A votre service

Ajouter un commentaire

  1. Une entrée en matière dès plus alléchante,
    un menu pour gourmet,
    une attention particulière pour ses invités,
    une gourmandise à chaque pas,
    un délice des sens,
    les yeux ravis,
    le goût magnifié à travers le repas,
    le toucher sublime d’un grain de peau de rêve,
    le parfum enivrant du désir,
    et l’écoute attentive de ses convives,
    font que Eve est une fée unique.

    J'aime

  2. J’attends ce soir mon voisin voyeur, pas de meuble à bouger juste un dîner pour le remercier. C’est sa sérénité qui m’a séduite lors de sa première visite. Il observait, il souriait. Ce jour-là, je l’ai idolâtré, j’ai été subjuguée par cet homme. Je me suis surprise à le désirer.

    La sonnette retentit, si c’est lui, il est en avance. Je l’accueille à l’entrée, et lui indique que j’ai encore à faire en cuisine. Très à l’aise, il me suit, je sens son regard sur mes jambes et cette mini vraiment mini.
    J’avais mis une bonne musique lounge, une de celle qui habituellement me donne envie de danser.
    Arrivée dans la pièce, je me retourne et me hisse sur la pointe des pieds pour lui faire un tendre bisou, lui disant que c’est adorable d’avoir accepté mon invitation.
    Il reste très silencieux et l’expression dans ses yeux m’interpelle.
    J’aurai bien enlevé la bride de mes hauts talons qui ont martyrisé mes pieds tout la journée. Néanmoins je les adore, ils me rendent sexy, j’ai renoncé à mettre une paire de bas sous ma mini, tellement elle est courte. Pourtant j’adore en porter et cela entretient ma libido de percevoir le regard des hommes quand je passe près d’eux.
    J’étais dans mes pensées, je ne l’ai pas entendu se déplacer et venir près de moi. D’une voix grave et sensuelle, il me dit de garder mes chaussures. Je ronchonne, lui expliquant que ce n’est pas lui qui les porte depuis 12 h maintenant. Mais il me saisit la main délicatement et fermement me fait prendre appui contre le four. Je suis étonnée, déstabilisée. Il saisit la bouteille de vin posée sur le plan de travail et me sert un verre de vin sur la table près de moi et m’encourage à en boire.
    J’obéis, je ne comprends rien de ce qui se passe, suis-je si envoûtée ? C’est à ce moment qu’il s’accroupit et glisse ses mains le long de mes jambes, puis les fait remonter assez haut, il joue avec les bords de ma mini, la relève un peu et m’embrasse le haut des cuisses. Je sens le vin qui me réchauffe et surtout je sens une chaleur irradier mon ventre. Ses mains empoignent mes fesses, je sens son souffle en l’absence de sous vêtement. Je passe une main dans ses cheveux, tirant un peu dessus pour qu’il remonte vers moi. Mais il enlève ma main et la pose sur le plan de travail. De sa main libre, il relève encore plus ma mini et je le sens rapprocher son visage de mon abricot. Je sens mon corps réagir avec surprise et envie sa témérité. Sa main pétrit fermement ma fesse gauche, ses doigts longs s’aventurent. Je remets une main dans ses cheveux pour le presser contre moi mais il me donne un claque sur la fesse, émet un grognement désapprobateur, prend encore plus fermement ma main et me fait clairement comprendre que je dois la laisser sur le plan. Stupéfaite, j’hésite entre le repousser et profiter de l’excitation grandissante que provoque chez moi sa hardiesse. Les secondes d’après, tandis que je réfléchis encore aux alternatives. Je ressens encore le picotement de sa fessée mais bien moins que la moiteur de mon corps.

    Mon excitation encore grandissante, je commence à bouger, à le questionner, à vouloir reprendre en main la situation. Il se lève alors soudainement, me retourne cette fois-ci contre la table, appuie sur mon dos pour me faire pencher en avant et me maintient ainsi d’une main ferme entre mes omoplates.
    Je réalise que mon bassin est basculé sur la table et que de là où il est, il a une vue parfaite sur ma croupe. Aux bruits que je perçois je comprends qu’il se déshabille. Il se bascule sur moi et m’embrasse d’un chapelet de bisous tendres le long de ma colonne vertébrale. Son autre main, s’aventure, je me cambre un peu plus pour faciliter l’accès. Il fait des va-et-vient lents et appuyés, laissant glisser son autre main de mes fesses à ma nuque. Des frissons me parcourent, ma respiration est plus haletante.
    Je geins et lui demande de me prendre. Je reçois aussitôt une tape ferme sur les fesses et pour la première fois depuis le début de la soirée jeu, je l’entends m’ordonner de me taire, que le maitre du jeu ce soir c’est lui, mais qu’il n’a pas dit son dernier mot et que toute manifestation de prise de contrôle de ma part ne fera que retarder le moment où je pourrai voguer vers le plaisir.
    Je l’attends, je boue de ne pas pouvoir répondre, bouger et le forcer à me prendre ici et maintenant, je me sens complètement à sa merci. Et tandis que je suis dans mes pensées à trouver un subterfuge, il vient enfin avec force. Une part de moi a très envie de résister à la fois pour jouer, pour en profiter encore un peu plus et pour ne pas me soumettre. Et en même temps, les sensations dans mon corps sont très envahissantes, j’ai chaud. Puis il me raconte qu’il a bien compris à quoi je jouais mais que ce soir, il gagnera. Il ne lâchera rien et tant que je ne l’aurai pas supplié d’arrêter. Il me demande de me caresser les seins par dessus mon chemisier noir transparent, de les enserrer, d’imaginer ses lèvres qui en pincent le bout, pendant que je me fais obéissante. C’est alors que je sens une vague de plaisir déferler en moi, elle rend mes jambes flageolantes, je pince et tire sur le bout de mes seins, je crie mon plaisir et son nom. il me remercie d’avoir enfin cédé. La victoire est si bonne quand elle est partagée.

    J'aime

  3. Il fallait vous surprendre, je vous envoie donc par mail ma composition, complètement décalée par rapport à cet article mais plus dans l’actualité des commémorations. Et puis Napo m’a un peu grillé sur l’idée d’un nouveau récit

    J'aime

    1. Merci pour ton petit « j’aime » pour mon récit
      Le tien pour des photos un peu similaires était très bien. Cette tenue semble bien nous inspirer…

      J'aime

  4. Pour ma part je serai comme Filimage, n’ayant pas comme Napo le temps ni le talent pour écrire une telle prose…(encore qu’à vouloir trop en faire parfois….) je me contenterai du plaisir visuel des deux dernières photos de la belle Eve s’activant dans sa cuisine, j’adorerai bien sur que notre fée me dispense quelques cours de cuisine dans sa jolie tenue..mais le plaisir des ces deux photos suffit à mon bonheur du jour…
    Merci à vous
    Biz

    J'aime

  5. Sapristi ! La concurrence est rude entre le roman de Napo75 et le ravioli polonais !
    Je ne me sens pas de taille à rivaliser face à d’aussi redoutables compétiteurs.
    Je n’ai surtout pas suffisamment de temps pour imaginer une réponse potentiellement gagnante.
    Heureusement, tout n’est pas censuré et je me délecte de cette merveilleuse vue plongeante sous la jupe de la superbe Eve.
    Cela suffit à mon bonheur.
    Nul doute que cela fera grimper l’audience du site,
    ainsi que bien d’autres choses (qui riment).
    Bises à Vous Deux et encore merci pour ce délicieux partage.

    J'aime

  6. Aujourd’hui est un jour très spécial pour Adam et Eve. Ils reçoivent à dîner ce charmant petit couple, Philippe et Vanessa, tous les deux dans la trentaine et qui viennent de s’installer dans leur résidence il y a à peine quelques mois. Ils ont déjà sympathisé et se sont déjà reçus à plusieurs reprises les uns chez les autres.
    Ce n’est pas cette invitation à dîner qui rend cette journée spéciale mais comment elle va se dérouler. Ce soir, Eve et Adam ont décidé de franchir un pas dans leurs façons de vivre. Jusqu’à présent, Eve adorait faire des photos et poser de façons sexy mais toujours de façon discrète sans jamais que personnes ne la voit. Ce soir, elle va se montrer à des personnes qu’ils connaissent et… c’est vraiment une grande différence. Un petit pas pour l’homme, un pas de géant pour Adam et Eve.
    Le déclencheur de cette décision a été une précédente séance de pose. Il y a quelques jours à peine, Eve a posé en lingerie très sexy sur son balcon et Adam l’avait mitraillée de photo. La petite lingerie se composait d’un soutien gorge transparent et d’un string rouge assorti des plus minimaliste. Dans l’élan de cette séance, Eve était allée jusqu’à tout enlever et poser intégralement nue sur la terrasse. Ils pensaient ne rien risquer car ils avaient profité d’une journée de congé en plein milieu de la semaine et en principe tous les habitants de leur résidence travaillaient, mais à la fin de cette séance ils avaient tous les deux très clairement vu les rideaux bougés à une fenêtre… la fenêtre de l’appartement de Philippe et Vanessa.
    Adam et Eve sont maintenant très nerveux. Ils regardent sans cesse l’heure et leurs invités vont arriver d’une minute à l’autre.
    Soudain la sonnette de la porte d’entrée résonne dans l’appartement et pour Adam et Eve, elle sonne aussi fort qu’un coup de canon. Eve se lève d’un bond du fauteuil et se dirige vers la porte d’entrée. Presque arrivée à cette dernière, elle se retourne et regarde Adam et lui dit :
    « C’est bon, ma tenue…ça va… »
    Pour l’occasion, Eve a décidé de sortir le grand jeu. Pour le haut, un chemisier noir moulant dont la partie haute est composé de voile transparent jusqu’à la limite de ses seins. Pour le bas, une mini jupe des plus courte dans un imprimé militaire. Eve ne possède pas de jupe plus courte que celle là et même lorsqu’elle est debout et se tient bien droite, sa jupe arrive juste sous ses fesses. Pour couronner le tout, elle n’a mis aucun sous vêtement.
    Adam la rassure d’un sourire et d’un petit signe de la tête.
    Eve inspire et souffle un grand coup et ouvre la porte d’entrée en affichant un grand sourire sur son visage.
    Elle voit Philippe et Vanessa et leur dit d’entrer.
    Les invités affichent eux aussi un grand sourire sur leur visage qui se figent net lorsqu’ils découvrent la tenue de leur hôtesse.
    Cela ne dure qu’un instant mais Eve voit avec plaisir les deux invités la regarder des pieds à la tête et les deux marquent un très court temps d’arrêt au niveau de ses seins et de sa jupe.
    Eve leur dit d’entrée et ils la précèdent dans le salon.
    Eve a le temps de regarder à son tour comment ils sont habillés pour l’occasion.
    Philippe porte une chemise blanche très légère avec un pantalon en toile de couleur claire et Vanessa porte une robe mi-cuisse, dos nue, moulante sur le bas. Eve sourit intérieurement en se disant que Vanessa ne porte pas non plus de soutien gorge, mais elle distingue très légèrement la trace d’un string grâce au tissu moulant au niveau de ses fesses.
    Arrivés dans le salon, tout le monde se fait la bise en se saluant et Eve dirige tout ce petit monde vers le salon pour prendre l’apéritif.
    Philippe et Vanessa s’assoient côte à côte d’un côté de la table basse et Adam et Eve s’assoient de l’autre côté, Philippe face à Adam et Vanessa face à Eve.
    Philippe Porte une bouteille de champagne à la main et comme s’il revenait à la réalité après avoir été surpris dit à Eve :
    « Au fait, comme je vous l’avez dis, j’ai ramené la champagne…il sort du frigo mais tu devrais l’y remettre pour ne pas qu’il se réchauffe »
    Eve se lève et se penche au dessus de la table basse et se saisit de la bouteille. En se penchant en avant et en étirant son buste, elle sent la pointe de ses seins à la limite de la partie voilée de son chemisier. Philippe bloque son regard sur la poitrine d’Eve et semble lui aussi voir qu’à quelques millimètres près le bouts des seins d’Eve seraient visibles.
    Eve se redresse et marche vers le frigo. Au vu de la disposition du salon et de la cuisine ouverte, Eve sait que Philippe et Vanessa la voient et en jetant un rapide coup d’œil en arrière elle voit que Philippe a entamé une discussion avec Adam mais que Vanessa ne la quitte pas des yeux. Arrivée au frigo, Eve se dit que s’est maintenant ou jamais, le spectacle va commencer et en gardant les jambes bien droites, elle ouvre la porte du frigo et se penche en avant pour ranger la bouteille. Au vu de sa jupe elle sait parfaitement le visuel qu’elle offre à ses invités. Elle jette de nouveau un coup d’œil en arrière et voit Vanessa qui la regarde avec des yeux grands ouverts comme des soucoupes et la bouche entre ouverte de stupéfaction.
    Philippe n’a cependant rien vu car il continue de parler avec Adam. Eve se doit d’attirer son attention et lance :
    « Vous prendrez bien une petite douceur avant le repas »
    Philippe lève son regard à son tour vers Eve, et Adam se retourne sur son fauteuil.
    Eve a gardé la pose et sent maintenant le regard des trois personnes sur son intimité. Philippe offre la même vision de stupéfaction que Vanessa et Adam affiche un petit sourire sur son visage.
    Eve se redresse et marche vers la table basse en tenant à la main un plateau de crudité et de petits canapés déjà préparés.
    Il règne un silence absolu dans le salon et Eve peut juste voir sur le visage d’Adam que ce dernier lui dit de façon silencieuse, simplement en bougeant les lèvres : « Je t’aime »…

    Voila pour cette première partie du repas.
    Je sais, je ne suis pas Victor Hugo ou Flaubert, alors je demande l’indulgence du jury.
    Si cette première partie vous a plu, je suis près à me mettre à la suite du repas.
    Bises à vous les amoureux.

    Aimé par 3 personnes

  7. le premier soin est d’avoir judicieusement choisi une jupe courte de ne rien avoir mis dessous puis de savoir se pencher astucieusement pour que les yeux soit soignés par cette délicieuse vue La soirée sera un rêve c’est sûr

    J'aime

  8. Une douceur si élégamment offerte,
    Sans nulle artifice pour dissuasion,
    Par gourmandise, découvrir la toison,
    Y déposer offrande d’une langue alerte…

    Bises !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑